"Tout seul on va plus vite,

ensemble on va plus loin"

20071111 Seniors A 2-1 FC Oloron

Seniors A 2 - 1 FC Oloron
11 Nov 2007 - 15:30Journée 6 - Deuxième Division Poule B - Stade Municipal ROUTE D OLORON - 64800 ARROS NAY

Présentation du match:

2/11/07. Et maintenant le leader!

Après l’humiliation subit à Pau contre le FAB 4, quelle sera la réaction des nayais face à l’ogre oloronnais? Auteurs d’un parcours presque sans faute les oloronnais se présentent sur l’herbe arrosienne  avec la ferme intention de conforter leur première place au classement. De leur coté les nayais restent sur cette piteuse prestation à Pau et ce score défavorable de 6 à 0! Cependant, même si cette gifle ne s’explique pas que par les absences, les coachs disposeront de la totalité de l’effectif pour cette rencontre capitale et espèrent pouvoir aligner une équipe plus équilibrée que lors de la déroute paloise.

Souhaitons que la leçon aura été retenue et que les nayais sauront se faire violence pour remporter un match à gagner impérativement. La victoire ne vient jamais toute seule, il faut être capable d’aller la chercher, il faut la mériter!

Rdv Arros 14:15 pour :

ALIAS Romain,ANDRES Nicolas,AUBIES Clément,CARRAZEDO Anthony,GAYE Amadou,HELLARD Mathieu,LARRIEU Damien,LARRIVIERE Fabien,LATANNE Nicolas,LATANNE Thierry,MORGADO Carlos,POMME Nicolas,SAGNA Abdoulaye,THEZ Yannick,TREY Grégory

Résumé du match:

11/11/2007 15h30 Stade de Arros. Championnat Deuxième division poule B.

Arbitre : Mlle DALLOS Céline

Temps ensoleillé, public nombreux

ES NAY VATH VIELHA                2                

7ème (9pts, 2G, 0N, 1P, 7p, 8c, -1)

OLORON (2)                                  1

1er (14pts, 3G, 1N, 0P, 10p, 2c, +8)

Buts pour Nay:            Nicolas LATANNE 38ème
Anthony CARRAZEDO 90ème
But pour Oloron       80ème  sur penaltys

Le visiteur oloronnais était annoncé comme très sérieux, il a été à la hauteur de sa réputation. Leader invaincu et toujours qualifié en coupe Vispaly les oloronnais engagent la partie sur un rythme élevé, mais les nayais résistent, et font même jeu égal. Les actions se succèdent mais les défenses prennent l’avantage sur les attaques et les actions dangereuses sont rares d’un coté comme de l’autre. Les locaux parviennent tout de même à ouvrir le score sur un coup franc du capitaine Anthony CARRAZEDO repris magistralement de la tête au second poteau par Nicolas LATANNE. 1 – 0 38ème.

La mi-temps est sifflée sur ce score à l’avantage de l’équipe nayaise.

Alors que la première mi-temps s’était déroulé normalement, la seconde va être gâchée par l’incompétence flagrante de la référée. En dehors des fautes banales systématiquement sifflées à l’avantage des visiteurs elle va complètement fausser la fin de partie en prenant toute une série de décisions aussi mauvaises qu’incroyables!Des plus risibles à la plus défavorable, elle va commencer par siffler pendant un corner avec l’arrêt de jeu et l’incompréhension qui s’en suivra. Finalement à retirer! Puis elle va arrêter plusieurs fois des attaques nayaises pour revenir à la faute du visiteur. Sur un contre où nos deux attaquants partaient seuls au but, elle arrête le jeu et ordonne un coup francs en notre faveur! Peut être pour nous faire admirer ses grotesques petits bonds lui permettant de mesurer la distance du mur! La meilleure, sur un dégagement complètement raté d’un défenseur, la balle s’élève dangereusement sur la cage nayaise et alors que le gardien s’en saisit non sans mal, elle siffle un coup franc pour… passe en retrait! Du grand n’importe quoi de l’avis même des visiteurs. Coup franc qu’elle fait tirer de l’origine du coup de pied pour bien prouver son incompétence! Le coup franc ne donne rien, mais le mur aurait bougé, donc à retirer!! Heureusement la seconde tentative sera également sans conséquence. A dix minutes de la fin sur une balle mal renvoyée par la défense nayaise, le tir oloronnais atterri sur la poitrine d’un défenseur et là, les nayais qui pensaient avoir tout vu, découvrent médusés qu’elle avait encore en réserve l’arme fatale, le penalty imaginaire!

Même si l’adversaire admet que la sanction est incompréhensible, il ne se prive pas de convertir le cadeau en but. 1 – 1 85ème

Le jeu reprend, et si le banc adverse donne des consignes de prudence pour les dernières minutes, les nayais eux, veulent forcer le résultat en leur faveur. Face à un adversaire ayant considérablement dominé la seconde mi-temps la tâche semble bien délicate pour ne pas dire impossible. Mais si les nayais ont bien résisté aux attaques oloronnaises, parfois avec un peu de réussite et souvent avec talent comme sur deux belles parades du gardien Carlos MORGADO ou sur une balle sortie sur la ligne par Fabien LARRIVIERRE, ce n’est pas pour concéder un match nul dans ces conditions.

La délivrance ne pouvait venir que d’un exploit individuel et cet exploit c’est le capitaine qui va s’en charger, en marquant d’un superbe tir de 25 mètres face aux buts. L’action ne semblait pas très dangereuse au départ mais la prise de risque et la rapidité de la frappe d’Anthony fait mouche, récompensant ainsi les efforts de tous ses partenaires. Après avoir laissé éclater sa joie, tout le stade pria pour que les trois minutes à jouer n’offrent pas à Mlle l’arbitre l’occasion de confirmer qu’elle n’a rien à faire sur un stade de football. La fin est sifflée sur ce score de 2 à 1 en faveur des locaux qui relancent ainsi leur saison.

Partie très correcte des 22 acteurs. Arbitrage affligeant d’une Demoiselle qui devrait vite se remettre en question avant de déclencher de graves incidents, si d’aventure il lui était confié un match « compliqué ». Ce match bien qu’engagé ne donna lieu à aucun coup déloyal et le président oloronnais avoua même à l’issu des débats que même si les siens s’étaient dans l’ensemble montrés les plus dangereux, le résultat était logique.

Les Photos ICI

GG – La Gazetta del Gabizos
Edition spéciale du 12/11/07